Les microplastiques

Du plastique dans vos cosmétiques ? Après les sels d'aluminium, les silicones, les acétones, les parabènes et le triclosan, un nouvel ingrédient controversé s’invite dans nos cosmétiques : le plastique. Dans l'air, dans l'océan, en nous, l'utilisation de micro-billes de plastique est aujourd’hui au coeur de nombreux débats. Dans ce article, vous découvrirez les raisons et les conséquences de l’utilisation de plastique dans nos cosmétiques.

Qu'est-ce que le microplastique ?

Le plastique est un polymère synthétique composé de macromolécules à base de pétrole brut, de charbon et de gaz naturel. C'est exactement ce dont sont faits les microplastiques. Le composé synthétique est solide, insoluble et non biodégradable. Sa taille est comprise entre moins de 5 millimètres et 1 000 nanomètres, ce qui est très petit.
Il existe deux types de microplastiques : primaires et secondaires. Les microplastiques primaires sont des particules qui ont déjà la taille des microplastiques lorsqu'elles pénètrent dans l'environnement. Le type A de microplastique primaire est déjà intentionnellement inclus dans des produits de cette manière, par exemple dans l'industrie des produits de beauté. Le type B de microplastiques primaires, en revanche, est créé pendant la phase d'utilisation. Les pneus de voiture ou les fibres de textiles synthétiques qui se retrouvent dans les eaux usées lors du lavage en sont des exemples. Les microplastiques secondaires, en revanche, se forment au cours du processus d'altération et de décomposition des grandes pièces en plastique, par exemple sous l'action des vagues et du rayonnement solaire.

Pourquoi le plastique est-il utilisé dans les cosmétiques ?

Les microplastiques, souvent sous forme de mirco-billes, sont largement utilisés dans la production de cosmétiques. Ils sont utilisés en différetes tailles et masses de moulage, entre autres sous forme de poudre ou de solution liquide. Dans les gommages pour le visage comme abrasif, dans d'autres produits comme émulsifiants, agents de remplissage ou liants. Et dans les gels douche, les shampoings, les crèmes et bien d'autres produits - théoriquement, on pourrait trouver des microplastiques dans chaque produit de beauté. Aussi bien dans les bas que dans les hauts de gamme - mais pourquoi ? Parce que le plastique est bon marché à produire.

Quels sont les produits contenant des microplastiques ?

  • les dentifrices,
  • les rouges à lèvres et gloss,
  • les gels douche, crèmes de bain et savons,
  • les nettoyants, gommages et exoliants pour le visage,
  • le maquillage, les poudres et fonds de teint.

Quelle est la nocivité des microplastiques ?

Selon la science, le risque pour la santé que représente le plastique dans les cosmétiques est acceptable, car même sous forme de micro-billes, il n'est pas censé être absorbé, du moins par notre peau. Mais pour notre environnement, c'est un fléau. Les microplastiques présents dans nos cosmétiques se retrouvent dans nos eaux usées. Difficilement filtrés par les stations d'épuration, les microplastiques polluent nos rivières et océans. Cette eau contaminée par les microplastiques endommage massivement notre écosystème. Comme les particules, qui en raison de leur structure se lient facilement aux pesticides et se transforment ainsi en petites boules toxiques. Elles ne sont pas biodégradables et souvent ingérées par les poissons et autres animaux marins - provoquant la mort de certains animaux et la présence de microplastiques dans nos assiettes.
En plus des pesticides, de nombreuses autres toxines environnementales, comme les métaux lourds, s'accumulent facilement aux microplastiques. Ainsi, on a pu prouver que les valeurs de polluants étaient déjà cent fois plus élevées dans les microplastiques que dans l'eau de mer. Comme mentionné, les microplastiques pénètrent également dans l'organisme humain via la chaîne alimentaire par la consommation de poisson. Les conséquences possibles n'ont pas encore été suffisamment étudiées, mais elles suggèrent que de telles accumulations dans le corps ne resteront pas sans conséquences.

Existe-t-il des alternatives aux microplastiques ?

Bien sûr ! Farines ou minéraux, acide silicique, graines de lin, graines de fruits ou cristaux de sel et de sucre ne sont que quelques-unes des nombreuses alternatives qui sont déjà utilisées !

Que fait happybrush contre les microplastiques ?

Nos dentifrices Zahnpasten sont 100% exempts de microplastiques. Par ailleurs, nous n'utilisons pas d'ingrédients controversés tels que le triclosan et le laurylsulfate de sodium.
L’environnement nous tient à coeur ! Nous nous engageons, en coopération avec des organisations mondiales, à contribuer à un monde meilleur. Avez-vous déjà entendu parler de notre projet #BrushForWater #BrushForWater Grâce à ce projet, 150 millions de litres d’eau potable ont pu être donnés afin d’améliorer les conditions de vie de personnes dans le besoin.


Mikroplastik im Meer

Autre article susceptible de vous intéresser :

DE / EN / FR